Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage. (...) Nous pouvons donc bien les appeler barbares, eu égard aux règles de la raison, mais non pas eu égard à nous, qui les surpassons en toute sorte de barbarie“

Michel de Montaigne, Les Essais, I, 31


Le Collectif barbare a été fondé en 2006 après l’obtention du 2ème prix de PREMIO par la musicienne, performer et metteuse en scène Astride Schlaefli. Sa fondation s’inscrit dans la continuité de son travail avec ses collaborateurs/trices. Leur travail ensemble a débuté en 2004.

Le Collectif barbare est constitué d’un groupe de musiciens, performers et d’artistes multi-médias professionnels des cantons de Berne, Zürich, Argovie, Vaud et Bâle.

Le Collectif barbare se définit comme un ensemble qui réalise des projets se rattachant au nouveau théâtre musical (neues Musiktheater), à la performance, à l’intervention et à l’installation. En outre, il explore les zones troublantes qui se situent entre le privé et la performance ainsi qu’entre les concepts d’identité et d’intimité.

Au centre du travail du Collectif barbare se trouve une réflexion autour de la condition humaine. Chaque projet pose des questions sur la structure et le fonctionnement d’une société et sur les êtres qui la composent. Quelles en sont les tares et les qualités? Quel est le poids de la société et de ses codes sur l’individu? Dans quelles conditions et circonstances naît la violence? Qui définit ce qui est civilisé et ce qui ne l’est pas?

Le Collectif barbare explore les concepts de„bon sens“, de „civilisation“ et „morale“ à la lumière d’une analyse qui fait la part belle aux images poétiques et décalées. C’est un théâtre sans artifices qui allie sincérité et émotion. Il tend un miroir à son public et chacun peut y reconnaître une partie de soi.